0

Votre panier



TOTAL HT
TOTAL TTC

Éditorial


Tandis que la pandémie sévit encore – à des degrés divers suivant les régions du monde – il nous a semblé utile et opportun de pouvoir réunir les personnels du réseau culturel, ne serait-ce que virtuellement, pour poursuivre la tradition de nos échanges avant la trêve estivale. 

Ce rendez-vous est, nous le savons, important : il est, de longue date, l’occasion de faire le point sur les pratiques, d’évoquer les enjeux qui nous animent et de nous projeter dans un nouvel exercice. C’est un moment où les idées circulent, où des intuitions se confirment ou non, où l’on rebat les cartes pour la saison à venir. Nous n’imaginions naturellement pas que cette édition – la dixième depuis la naissance de l’Institut français – s’inscrirait dans un contexte de possible remise en cause profonde de ce qui nous semblait acquis.

Maintenir le fil du dialogue avec vous : voilà ce à quoi les équipes de l’Institut français se sont employées dans l’urgence de la situation. Les échanges ont été très nombreux. Il s’agissait pour nous de prendre la mesure de l’impact de la crise sur les secteurs culturels et éducatifs et l’activité du réseau, et d’ajuster nos dispositifs en conséquence. Mais aussi de préparer l’avenir.

C’est dans cet esprit que, en accord avec nos ministères de tutelle, nous avons souhaité adapter le format des Ateliers de l’Institut français. 

Les trois volets complémentaires de cette édition ont vocation à élargir le cadre de concertation nous permettant de partager nos expériences, à contribuer à la relance des actions du réseau et à envisager la suite à leur donner. 
Le premier niveau d’intervention (les Ateliers outillants) s’inscrira dans la continuité des webinaires proposés dès mars dernier autour de la langue française. Il permettra de façon très régulière d’appliquer ce mode collaboratif à distance autour de sujets précis empruntant à l’ensemble des disciplines couvertes par l’Institut français. 

Le deuxième niveau (les Ateliers thématiques) mettra en avant, en juillet, des thématiques que la crise actuelle nous semble révéler avec une acuité nouvelle au regard de notre action. Les dynamiques de travail instaurées devront nous permettre d’apporter une réponse forte et collective à des enjeux majeurs tels que la transition numérique ou la question des mobilités. 

Enfin, le troisième niveau (les Ateliers inspirants) interviendra à l’automne et aura pour objectif de rassembler des voix françaises, européennes et internationales portant une réflexion sur les enjeux culturels dans un monde fragilisé.

Chacune, chacun pourra construire son propre parcours au sein de ces Ateliers dématérialisés. Nous avons par ailleurs souhaité que vos témoignages et prises de parole figurent au cœur du dispositif.

Dans cette période improbable et incertaine, il est une conviction que nous partageons : le « temps d’après » ne pourra être apprivoisé sans faire preuve d’humilité face aux défis qui nous attendent, mais aussi d’inventivité et de solidarité pour y répondre de façon résolue. 

Avec l’ensemble des équipes de l’Institut français, nous sommes déterminés à prendre notre part dans ce processus de réinvention. 

Nous le ferons à vos côtés ; nous espérons donc que vous serez nombreux à nous rejoindre pour cette édition spéciale des Ateliers de l’Institut français. 


Pierre Buhler, président de l'Institut français
Erol Ok, directeur général délégué de l'Institut français